Etablissement
 Histoire
 Projet d'établissement
 Organigramme
 Population accueillie
 Admission
 ARAPEO
 APEIR
 As. sportive et culturelle
 
     Modes de prise en charge
 SAFEP
 SSEFIS
 Structures de Ronchin
     -> Scolarisation
     -> Rééducation
     -> Hébergement
 Pôles Ressources Territoriaux
 SAES
 SESSAD
 Tremplin
 Ateliers
 
     Centre d'Audiophonologie
 
     Surdité
 Guide pratique pour parents
 
     Divers
 Revue de Presse
 Journal de l'IRPA
 Vidéos
 Boîte à outils

 


Etablissement -> Histoire

[1834 - 1899] [1900 - 1949] [1950 - 1974] [1975 - 1999] [2000 - 2013]

De 1975 à 1999 :

1975 : Loi d'orientation en faveur des handicapés. Création des C.D.E.S. (Commissions Départementales de l'Education Spécialisée).
La loi prévoit le passage des établissements à l'autonomie dans les 10 années à venir.
Départ de Monsieur Jacques FONTAINE (directeur) qui prend la direction de l'EREA (Ecole pour des Aveugles) de LOOS, arrivée de Monsieur Jean DUPUIS.
Départ des aveugles à LOOS dans un nouvel établissement créé pour eux. Il reste environ 200 sourds à l'institut.

1976 : Changement du nom de l'établissement qui devient "Institut Départemental de la Parole et de l'Audition" : (I.D.R.P.A.)
Augmentation de l'encadrement orthophonique pour augmenter le temps de rééducation. C'est la fin du fonctionnement sur le modèle des instituts classique de sourds.
Créations des antennes excentrées, d'abord à Valenciennes et Douai, ensuite à Dunkerque et Cambrai, qui rapprochent l'établissement des familles afin qu'elles soient partie prenante de l'éducation de leur enfant.
Accueil d'élèves entendants dans les ateliers d'apprentissages qui deviennent une annexe du Lycée Professionnel de l'avenue de Dunkerque à Lille. Le directeur de l'institut perd la direction pédagogique. Les personnels qui seront nommés ne seront plus spécifiques à l'institut. Les épreuves du C.A.P. ne seront plus adaptées.

1979 : Création du C.A.M.S.P. (Centre d'Action Médico-Sociale Précoce) : il fonctionne comme un dispensaire de soins externes, il comporte dans sa nomenclature des interventions de psychologue clinicien et de psychomotricien. Des postes seront créés pour l'institut quelque temps plus tard.

1981 & 1982 : Textes sur l'intégration.

1984 (1er janvier) : Création de l'E.P.D.S.A.E. (Etablissement Public Départemental de Soins, d'Adaptation et d'Education) qui regroupe 14 anciens établissements départementaux - Rattachement à l'institut à l'E.P.D.S.A.E., le terme "départemental" doit être abandonné, le nom de l'établissement devient : "Institut de Réhabilitation de la Parole et de l'Audition" (I.R.P.A.).
Changement de statut pour tout le personnel non-enseignant, de départemental (ministère de l'intérieur), il devient hospitalier. Le directeur opte pour le changement de ministère, il devient directeur administratif. Le statut de 1947 (école départementale) est abandonné mais la structure scolaire continue d'exister; 2 directeurs pédagogiques sont nommés, le personnel de l'éducation nationale est, par convention, mis à la disposition de l'établissement. Un service du personnel est créé; d'autres postes éducatifs, paramédicaux et psychologiques sont créés.
Stabilisation du tableau des emplois avec la stabilistaion de l'effectif limité à 356 élèves. L'institut est alors le plus gros établissement public pour sourds en France.

1985 : Circulaire précise l'organisation des examens publics pour les handicapés (un tiers temps supplémentaires)

1986 : Décret d'instauration du C.A.P.E.J.S. (Certificat d'Adtitude Professionnelle à l'Enseignement des Jeunes Sourds) par le ministère de la santé et de la solidarité. L'Education Nationale n'est pas signataire.

1987 : Disparition du C.A.E.I. et création du C.A.A.P.S.A.I.S. (Certificat d'Aptitude aux Actions Pédagogiques d'Adaptation et d'Intégration Scolaires)

1988 : Décret du 22/04 : l'annexe 24 quater est modifiée. (en savoir plus)

1990 : Nouvel agrément de l'établissement en accord avec les textes.

1991 : Loi du 18/01 l'article 33 offre le libre choix aux parents de déficients auditifs pour l'éducation de leur enfant : Français oral ou français et LSF. L'IRPA reste un établissement oraliste.
Circulaires 91-302 et 91-304, intégration et création des classes d'intégration scolaire.
Fermeture du C.A.M.S.P. et ouverture du S.A.F.E.P. (Service d'Accompagnement Familial et d'Education Précoce) et du S.S.E.F.I.S. (Servive de Soutien à l'Education et Intégration Scolaire), officialisation du service de suite déjà existant.
Les antennes d'arrondissements deviennent des C.L.I.S. (CLasses d'Intégration Scolaire) : l'IRPA continue ses interventions spécialisées.

1992 : Décret d'application de la loi du 18/01/1991

1996 : Réaménagement des locaux
Ouverture de 2 classes à l'école intérieure, associant le "français signé" à la méthode verbo-tonale, jusqu'au départ de M. MARLIER en 2004.

1997 : Départ de Monsieur Jean DUPUIS (Directeur), arrivée de Madame Marie Madeleine CORDIER.
L'établissement garde sa vocation oraliste.
Maintien de la méthode Verbo-Tonale.
Ouverture à la LSF (Langue des Signes Française).
Introduction du LPC (Langage Parlé Complété) comme aide supplémentaire à la communication orale.
Renforcement du travail de proximité par le développement des Pôles Territoriaux (Dunkerque - Maubeuge - Valenciennes - Douai) pour favoriser le maintien de l'enfant dans le milieu familial.

[1950 - 1974] <-  

 

IRPA - Place Abbé de l'Epée - 59790 Ronchin - Crédits et Mentions Légales
Tel. : 03.20.85.10.26 - Fax : 03.20.86.09.50 - SMS : 06.87.33.75.23 (réservé aux personnes déficientes auditives)